Le dragon    - Philippe P.B -

  • LE DRAGON   - Philippe P.B. -

  • INTRODUCTION
 Créature légendaire, le dragon est présent  dans les mythes de nombreuses civilisations,ses aspects et fonctions variant selon le pays. Le nom de dragon dériverait du verbe grec, DERKIEN ou DRAKOMAI dont le sens général signifie : voir,fixer du regard,une autre source est d’origine latine : DRACO,le draco était une enseigne militaire figurant une tête de dragon servant d’enseignes aux SARMATES peuple nomade originaire d’IRAN et auxiliaires des troupes romaines.


soldat portant l'enseigne Draco

Le draco de la colonne
Trajane à Rome




Des auteurs Grecs tels : HERODOTE, PLINE et HOMERE font référence à des créatures de ce type .Des représentations de plus de 2000 ans avant JC furent retrouvées en Mésopotamie,en INDE,et dans la province du HENEN actuel .

Le mythe du dragon n’est pas uniquement cantonné au monde asiatique,il est également une figure mythologique importante dans les légendes occidentales et orientales .Le dragon est peut être apparu en même temps que les autres monstres issus de l’imaginaire humain tels  les CHIMERES, SPHINX, GRIFFONS  HYDRES et autre bestiaire résultant d’une hybridation fantaisiste. Chez les Babyloniens il était incarné par la déesse TIAMAT, chez les Egyptiens il est assimilé à APOPHIS, dans la mythologie Grecque il est LADON, féroce gardien du jardin des Hespérides, PERSEE tue un dragon pour délivrer la belle Andromède.




Déesse Tiamat ( Babylone)
Apophis  ( Egypte)


Héracles tuant Ladon
Persée tuant le Dragon


Si le dragon dans son apparence est à quelques détails près similaire dans sa morphologie asiatique et occidentale ,par contre sa perception est totalement différente voir opposée selon les civilisations,pour la plupart des civilisations orientales  de l’antiquité et occidentales le Dragon est un symbole fortement maléfique.

  • NAISSANCE D’UN  DRAGON.

Mais comment naissent les Dragons,il nait tout d’abord des souffles joints de son pére et de sa mère ,l’œuf,car les dragons comme les serpents pondent des œufs éclot au bout de 1000 ans. A sa naissance le dragon ,nous parlerons du Chinois, est un serpent aquatique,et il faudra une période de 5000 ans et de nombreuses transformations pour atteindre la forme que nous lui connaissons actuellement. .Les dragons au début sont sourds il s’appelle alors KIAO LONG signifiant  sourd,ce n’est qu’avec l’acquisition des cornes qu’il va acquérir l’ouie,enfin 1000 ans plus tard il sera pourvu d’ailes et s’appellera YIN LONG

  • CARACTERISTIQUES MORPHOLOGIQUES GENERALES.

Les dragons sont avant tout des hybrides résultant d’un assemblage de plusieurs animaux,l’aspect général est sensiblement le même   le dragon asiatique étant plus sophistiqué,cet assemblage de plusieurs créatures n’est pas le fruit d’un hasard,l’explication nous en est donnée dans une légende dite légende de l’Empereur Jaune ,cet Empereur nommé HUANG DI avait pour blason un serpent,à chaque victoire sur un de ses ennemis il ajoutait son emblème au sien, transformant ainsi au grès des victoires le serpent initial, en l’animal composite que nous connaissons actuellement sous le nom de dragon.  L’aspect général est serpentin,le corps est recouvert d’écailles,les pattes munies de griffes,selon les endroits il a la capacité de voler,possède ou non des ailes,de couleur unique, sombre dans la version occidental,de plusieurs couleurs en Asie ; son habitat principal est soi souterrain soi aquatique,il peut à volonté cracher le feu ou l’eau. Le dragon asiatique est plus complexe que son cousin occidental d’aspect unique.

D’abord il faut parler de dragons au pluriel car il en existe plusieurs sortes avec une hiérarchie et des attributions spécifiques comme nous le verrons plus avant Ses représentations varient énormément en fonction des civilisations et des époques,protecteur en Asie et en Grèce il est maléfique et ravisseur de princesse en Europe.

  • LE DRAGON OCCIDENTAL.

Son apparition est plus tardive que celle de son cousin asiatique,les premières apparitions probantes se situent aux alentours du X° siècle,certains auteurs feraient coincider son apparition avec les premiers retours des croisades,mais il semblerait que se soit par l’intermédiaire de la Culture CELTE que ce mythe fut introduit en Europe.

L’aspect physique du dragon occidental est relaté d’une manière assez précise ;notre dragon affectionne les lieux souterrains,corps et queue de type reptilien couleur  uniforme sombre,peau présentant des pustules et dégageant une odeur nauséabonde,ailes de chauve souris il peut aisément voler, se déplace fréquemment à l’extérieur. Pattes de Lion pourvues de puissantes griffes sa tête ressemble à celle d’un crocodile,il a la capacité de cracher le feu,d’autres attributs comme cornes et excroissances diverses lui sont fréquemment ajoutées. .Dans la mythologie Celtique le dragon n’était pas  une créature maléfique,il était par excellence l’allié du roi et des magiciens, le nom dragon en celte désigne un chef, le nom PENDRAGON un chef suprême,il symbolisait le pouvoir et nos jours l’on peut en voir les traces sur les drapeaux de plusieurs pays ,comme le pays de GALLEs ;Richard Cœur de Lion le portait en enseigne lors du siège de saint Jean d’ACRES en 1191 Guillaume le Conquérant avait orné la proue de ses navires de têtes de dragon qui symbolisait la puissance et la vaillance.



St Michel terrassant le Dragon

St Georges tuant le Dragon
Dans le monde médiéval le dragon était perçu comme une créature bien réelle avec ses qualités et ses défauts mais la religion allait passer par là. L’Europe du X°et XI° siècle était soumise à une forte religiosité, toute entière basée sur la dualité bien/mal. Aussi le dragon représentant une résurgence d’une antique croyance païenne, fut il détourné et définitivement diabolisé,le faire disparaître eut été trop complexe, le transformer fut plus facile .Le dragon fut donc définitivement assimilé à Satan. C’est à partir de ce moment que l’on vit apparaître une mythologie entièrement basée sur la victoire de saints sur le dragon, une nombreuse iconographie et littérature relatent avec force les victoires de St MICHEL, Saint GEORGES, saint HILAIRE et bien d’autres,en ce qui concerne l’épisode de Saint MICHEL qui tue le Dragon menaçant la Vierge MARIE n'est pas sans rappeler  le combat de PERSEE tuant le dragon afin de délivrer ANDROMEDE ,tout est dans tout .C’est la légende de saint GEORGES qui servit de base aux nombreuses légendes associées aux dragons ;ces saintes prouesses participeront à l’élaboration de l’idéal chevaleresque médiéval .le scénario est toujours le même,le preux chevalier doit tuer le dragon pour délivrer la princesse prisonnière ou éventuellement le final de la lutte consiste en l’appropriation d’un fabuleux trésor ou comme dans SIEGFRIED l’acquisition de l’immortalité. La lutte contre le dragon au-delà d’un ésotérisme que nous verrons plus loin dictait indirectement une forme  de pensée dont fut empreint tout le moyen âge.  

  • LE DRAGON ASIATIQUE

GENERALITES :

         Dans le monde asiatique la perception du dragon  est fondamentalement opposée à celle du monde occidental ;les dragons asiatiques sont généralement considérés comme des créatures de bon augure mais cependant à fréquenter avec prudence, car comme la nature ils peuvent se révéler impétueux et dangereux Le plus représentatif est le dragon Chinois ;son corps est serpentin,gueule féroce agrémentée d’une barbe,rarement affublé d’ailes ils ont néanmoins la capacité de voler,une caractéristique importante réside dans le fait qu’il porte une perle sous le menton .Les dragons asiatiques sont assez similaires dans l’ensemble  suivant les pays il peut cependant y avoir quelques différences
Dragon chinois


Les dragons peuvent avoir également plusieurs couleurs ,chaque couleur étant en rapport avec son rang hiérarchique et sa fonction,le dragon jaune est le plus élevé, il correspond à l’empereur ,sa couleur viendrait du fait qu’ils seraient liés aux courants souterrains dans lesquels voyage le soleil durant la nuit.,de couleur verte il est en relation avec l’est et représente le renouveau de la nature,rouge sombre il est le roi dragon des eaux. Leur sang même est composé de deux couleurs le noir et le jaune.

 Leurs représentations graphiques nous renseigne sur leur spécificité: un dragon  crachant le feu est associé à la fécondité,crachant du feuillage il symbolise la renaissance,à ce niveau il est curieux de noter que des sculptures de chapiteaux des X°et XI° siècle représentent des figures soit humaines soit animales  par les bouches desquels s’échappent des feuillages la signification ésotérique étant la même .Enfin un dragon est également identifiable au nombre de griffes: ces dernières allant de 3 à 5.  D’une manière générale ils en possèdent 4,  le nombre 5 étant réservé à l’empereur.

Tous les dragons des différentes civilisations autre qu’occidentale  sont liés à l’élément liquide ce qui est leur spécificité la plus remarquable. Tous les temples consacrés au dragon sont en général bâtis à proximité de lacs, de fleuves, de bras de mer ou de cours d’eau. La fonction essentielle du dragon est de faire tomber la pluie,  élément hautement indispensable pour de bonnes récoltes. Il est également assuré  que la semence du dragon congelée dans les entrailles de la terre se transforme en Jade. C’est sans doute pour cela que le jade a la réputation de conserver les corps et qu’il est d’usage de coudre des morceaux de jade sur les linceuils, l’immortalité du dragon étant en quelque sorte transmise au défunt.

Ryu Dragon japonais


  Avant  d’aller plus loin je vous propose un rapide tour d’horizon des différents dragons :

JAPON : Nommé RYU,d’aspect très proche du dragon chinois,il est associé aux étendues d’eau,aux nuages,ne possède que 3 orteils,les Chinois disent que s’il n’a que trois orteils c’est que plus le dragon s’éloigne de son lieu d’origine ,plus son nombre d’orteils diminue.

COREE : Le YONG :lié au nombre 9 ,également associé à la pluie,il existe en  plus une sorte de proto dragon nommé IMOOGI ;

VIETNAM : CON RONG dans la forme commune ou CON LONG dans la forme littéraire, nous en parlerons  plus en détail. .

serpents à plumes
Un petit détour par le monde Méso américain pour parler du fameux QUETZALCOALT plus connu sous le vocable de serpent à plumes ,dieu le plus important du panthéon AZTEQUE . Sa morphologie est très proche de celle du continent asiatique,il représente le point de rencontre du ciel et de la terre et son pouvoir principal était de participer à faire venir la pluie, coincidence intéressante qu’il conviendrait sans doute d’approfondir.

LE DRAGON CHINOIS :

Son nom est LONG,la description la plus complète et précise est attribuée à un penseur nommé WANG FU qui aurait vécu sous la dynastie des HANS ,cette description est particulièrement précise:

- le dragon est composé des éléments morphologiques de 9 animaux ,le nombre 9 est important en numérologie chinoise car il représente la totalité des trois mondes,ciel terre,enfer,9 carré de 3  représentant l’universalité étant considéré comme de bon auspice;

-la tête est celle d’un chameau,des oreilles de bovidés,des bois de cervidés,un cou de serpent,des pattes de tigre terminées par des serres d’aigle,son ventre est celui d’un mollusque ou d’un crabe. C’est selon, le reste du corps est recouvert d’écailles de carpe. Le plus souvent représenté sans ailes il a néanmoins la capacité de voler.

Le panthéon chinois est bien fourni et compte une multitude de dragons dont les principaux sont :

-TIAN LONG gardien des demeures célestes;

- SHEN LONG dragon spirituel dominant le vent et la pluie,également responsable des catastrophes climatiques. C’est un dragon à 5 griffes  donc de fait associé à l’empereur et il est un des mythes fondateur de la civilisations chinoise .

-DI LONG Maître des Sources;

-HUAN LONG dragon cheval qui a ceci de particulier car il communiqua aux hommes  les huit trigrammes du système divinatoire connu sous le nom de YI KING.  L’hexagramme K’IEN cet hexagramme est construit de six lignes continues qui représentent 6 dragons attelés,du dragon caché au dragon volant ,le sens de l’hexagramme représente le principe du ciel et de la création sa symbolique principale étant la représentation de l’immortalité,de la persévérance et de la réussite.

Pour les autres dragons leurs noms est fonction de leur aspect physique .Le chiffre des dragons est basé sur le 9,décrit en neuf attributs,il possède 117 écailles,dont 81 (9X9) mâles et 36 (9X4) femelles  Le dragon est un des douze  animaux du calendrier chinois.

 En chine les dragons sont intimement liés à l’eau et de fait à l’agriculture,ils sont plutôt bienveillants mais il peut leur arriver de créer des catastrophes et il appartient alors aux hommes de les appeler à l’ordre,une ancienne coutume consistait quand la pluie attendue ne venait pas à sortir hors des temples les statues des dragons pour les exposer au soleil,les dragons, êtres aquatiques par nature n’appréciant que peu le soleil. Le dragon de couleur jaune représente l’empereur seule l’empereur pouvait porter cette couleur,il est symbole d’autorité,   de force et dispensateur de richesses. L’empereur portait les robes du dragon,trônait sur le siége du dragon la montée au trône se faisait par 9 marches,dormait dans le lit du dragon ; les sujets de l’empereur se désignant euxmêmes comme étant les fils du dragon, l’image même du dragon était omniprésente que ce soit dans l’architecture,les objets manufacturés ou les vêtements.
 
LE DRAGON VIETNAMIEN

Au  VIETNAM le dragon a pour nom CON RONG ou CON LONG, fortement influencé par le dragon chinois il est une importante figure sacrée .Il aurait été introduit au VIETNAM à partir de la domination des HAN (I°-III). Il est dit que tous les VIETNAMIENS sont descendants du dragon,c’est en rapport avec la légende qui rapporte que le dragon LAC LONG QUAN,dragon des eaux,s’unit à la fée AU CO,d’origine terrestre, de cette union AU CO pondit 100 oeufs  qui donnèrent 100 garçons, lors de leur séparation 50 garçons suivirent le père dragon sur la partie littorale, les 50 autres suivirent leur mère dans les hautes plaines,les fils du roi dragon fondirent la première nation VIETNAMIENNE sous le nom de VAN LONG depuis  tous les VIETNAMIENS se qualifient de fils et filles de dragon. Ou cette formule en usage "Con Rong chau Tien ». Fils de dragon, petit fils de fée.

ASPECT DU DRAGON VIETNAMIEN :

Si le dragon VIETNAMIEN dérive du dragon CHINOIS, il y a cependant quelques différences :le dragon vietnamien  est une chimère associant les attributs de plusieurs animaux, la représentation du dragon évoluera aux cours des différentes dynasties celle que nous connaissons actuellement est celle qui fut définie sous la dynastie LY (938 AJC) et ce sous l’influence du Boudhisme .

Son corps est divisé en douze zones,symbolisant les douze mois de l’année,le tête est celle d’un crocodile,les premières représentation  des dragons vietnamiens étaient celles d’un crocodile appelé GIA LONG ;le corps serpentiforme est couvert d’écailles,le dos orné d’une crête composée de 81 écailles (9X9) lui permettant de voler,une barbe,des yeux proéminents,une grande moustache,les pattes sont courtes et fines terminées par 3 griffes, dans de nombreuses représentation la mâchoire est ouverte et à l’intérieur  se trouve toujours un joyau nommé CHAU,pendant de la perle du dragon CHINOIS symbole d’humanité et de savoir .Nous retrouvons également les différentes couleurs selon la spécificité des dragons,le jaune en relation directe avec l’empereur,le vert en rapport avec le renouveau et rouge sang pour le roi des dragons des eaux.

LE DRAGON ET LA CULTURE VIETNAMIENNE :

C’est le personnage central de la mythologie VIETNAMIENNE  et de ce fait il est normal que les références soient nombreuses au niveau de la culture VIETNAMIENNE,le nom des villes et des lieux tout d’abord,le pays a peu près la forme d’un dragon,selon une légende VIETNAMIENNE c’est grâce à l’intervention d’un dragon que des hordes barbares venant du nord furent mis en déroute,ses langues de feu crachées par le dragon se transformèrent au contact de l’eau de mer en une multitude d’ilots aux formes extraordinaires,c’est la baie d’HA LONG signifiant descente du dragon. Une variante de cette légende indique que les ilots sont le fait des soubresauts d’un dragon géant

L’empereur LY suite à un songe transféra sa capitale en un lieu appelé  THANG LONG ( montée du dragon) l’actuelle HANOI. Dans le delta du Mékong le fleuve se divise en 9 bras ou en neufs dragons de fait cette région est souvent nommée région des 9 dragons.,le pont HAM RONG appelé aussi LONG BIEN,au quotidien le dragon veille sur la ville impériale de HUE et sur les tombeaux des empereurs N’ GUYEN. ; les fruits LONG NHAN ,les yeux du dragon désignent le fruit longuan. Dans le parlé quotidien l’on note de fréquente références au dragon : Le dragon rencontre les nuages : se dit d’une condition favorable Une tête de dragon,une queue de crevette :qui commence bien mais finit mal Le dragon visite la maison de la crevette :ancienne formule de complément utilisée par l’hôte envers son invité . 

Un ancien dicton VIETNAMIEN  fait une représentation toute poétique de notre dragon « Le corps du DRAGON soutient toute la terre d’ANNAM,son coeur est à HUE,ses membres s’étendent au grès de son plaisir et de son bien être du delta tonkinois au delta de la Cochinchine le fleuve rouge est fait de son sang..

Au Viet Nam  l’on dit des fumeurs d’opium qu’ils chassent le dragon.

Dans l’architecture ,la statuaire,l’habillement,les ustensiles divers, les poteries ect.. la représentation est foisonnante un motif particulier au VIETNAM est celui d’un dragon tenant une boule enflammée, la boule pouvant être la lune ou le soleil cette représentation assez commune est nommée :LUONG LONG TRIEU NGUYET ou les 2 dragons rendant hommage à la lune
 

.Associé aux pratiques du FENG SHUI ou géomancie dont l’art consistait à déterminer l’endroit le plus propice pour l’identification d’un bâtiment les courants telluriques  sont nommés les veines du dragon .En astrologie KARMIQUE les nœuds lunaires qui sont le croisement des orbites solaires et lunaire forment l’axe du dragon,la tête du dragon correspond au nœud ascendant,nord sa queue au nœud descendant .sud.

SYMBOLIQUE DU DRAGON VIETNAMIEN :

Dance du Dragon   Fête du Têt


Aspect effrayant mais créatures de bon augure,comme son homologue CHINOIS le dragon VIETNAMIEN est intimement lié au climat et à l’eau .

Dans la tradition les dragons ont la capacité d’enfourcher des nuages et de provoquer la pluie ou de dompter les fleuves en crue .La danse du Dragon correspondant à la nouvelle année tire son origine d’un rituel destiné à amener la pluie en vue de bonnes récoltes, il symbolise aussi l’empereur et son pouvoir,  comme lui il est le pivot entre le ciel et la terre .Dans le symbole du TAO qui est figuré par un cercle divisé en deux parties égales par un S ce S figure le dragon initiant un mouvement constant et perpétuel entre les deux principes fondamentaux de toutes choses que sont le YING et le YANG .

Au-delà de sa fonction première qui est une fonction climatique l’on attribue au dragon une grande sagesse cette dernière étant en rapport avec son exceptionnelle longévité.,cette sagesse réside dans la perle  qu’il transporte dans sa bouche. Au Vietnam le dragon est le symbole du mari quant à la femme elle est représentée par un Phénix d’où la coutume lors d’un mariage d’associer sur les broderies un Dragon et un Phenix.
Phenix -dragon


  • CONCLUSION

Gardiens de trésors enfouis au sein de la terre, principe actif démiurgique, représentation de la puissance et de la vie,le dragon est un symbole ambivalent,cheminant à la limite du Yang et du Yin.

Cette dualité constitutive n’est elle pas le miroir de l’être humain ? Le dragon est avant tout pourvoyeur d’eau, l’eau qui en Asie, est la forme la plus substancielle de la manifestation. Le dragon est élément à part entière de re- génération ,de fertilité et de fécondité,son chiffre le 9 n’est il pas aussi celui de la gestation humaine .

L’ensemble de la symbolique du dragon est toute entière contenue dans l’hexagramme K’IEN,dont les 6 traits figurent 6 dragons allant du dragon caché au dragon céleste, qui sont autant d’étapes Initiatiques.

Descendre dans l’antre du dragon c’est descendre au fond de nous même et opérer les étapes de purification afin d’accéder à la vraie lumière,l’antre du dragon c’est notre cabinet de réflexion,la connaissance suprême étant représenté par la perle qu’il garde caché, tout est symbole et tous les symboles même s’ils ont des formes différentes aménent celui qui veut voir à comprendre la nature cachée des choses. Le dragon qui orne la canne de notre maître des cérémonies est là pour nous le rappeler

Philippe P.B