CULTURE  

Une vision du monde où pluralisme et souplesse ont droit de cité
-21/11/2014 - par Ôtani Chôjun-
 

Source http://eglasie.mepasie.org/asie-du-nord-est/japon/2014-11-21-pour-approfondir-
une-vision-du-monde-ou-pluralisme-et-souplesse-ont-droit-de-cite


Eglises d'Asie, le 21 novembre 2014 - Le texte ci-dessous est signé du révérend Ôtani Chôjun, une des plus hautes autorités de la Jôdoshinshû, ou Ecole de la Terre Pure, fondée par le moine Shinran (1173-1262), établie au temple Honganji à Kyoto. Entre autres activités, les responsables du temple organisent des manifestations culturelles, parmi lesquelles l’attribution tous les deux ans d’un prix littéraire à un auteur soucieux de fidélité aux meilleures traditions japonaises. En 2013, le prix a été attribué à une femme Iwahashi Kunie. Au cours d’un symposium réuni à cette occasion, le révérend Ôtani a donné une conférence dont il a rédigé lui-même le résumé que nous avons traduit. *

Ayant passé huit années en France, âgé de 85 ans, le révérend Ôtani Chôjun parle couramment français. Son livre sur Jeanne d’Arc et le moine Rennyo vient d’être traduit en français et publié en avril 2014 aux éditions Nouvelle Cité sous le titre La Pucelle et le bonze. **


« Cool Japan » et la sagesse des Japonais ?

L’emploi du slogan « Cool Japan » (1) pour vendre à l’étranger les produits ou les services qui sont des spécialités japonaises, et la publicité qu’on lui fait pour tenter de stimuler la croissance dans notre pays sont à la mode. Mais on peut douter que ces pratiques contribuent à enrichir et à faire connaitre la culture du Japon. Et surtout, le fait que les Japonais eux-mêmes méconnaissent l’esprit dont cette culture est pénétrée est inquiétant.



Retour